Appel a contribution pour la 7EME édition des Journées du Développement Durable (JDD) de Douala


Partager cette actualité :

APPEL A CONTRIBUTION POUR LA 7èmeEDITION DES JOURNEES DU DEVELOPPEMENT DURABLE (JDD) DE DOUALA 

Thème:« La gestion durable des déchets solides à Douala» 

LA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA 

La Communauté Urbaine de Douala (CUD) créée par décret No015 du 15 juillet 1987est une collectivité publique décentralisée et une personne morale de droit public. Elle est dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie financière. Elle gère, sous la tutelle de l’État, les affaires locales en vue du développement économique, social et culturel de ses populations. 

LES JOURNEES DE DEVELOPPEMENT DURABLES A DOUALA 

Porte d'entrée du Cameroun, Douala est le principal pôle économique du pays avec 75 %des industries du pays qui y sont installées, dont 60 %des PME, 35 % des unités de production, 65 % des grandes entreprises, 55 % des moyennes entreprises, 62 % du chiffre d'affaires national et 45 % des emplois offerts par les entreprises. A ce titre, la Ville de Douala est une grande productrice de déchets, soit en moyenne 0,56 Kg/personne environ, ce qui représente environ 1 687 tonnes d'ordures ménagères produites quotidiennement dans la Ville. Ces déchets représentent aujourd'hui, d'une part, une menace pour le cadre de vie s'ils sont mal gérés et, d'autre part, une opportunité de reconversion économique et de création de nouvelles richesses. 

L'organisation des Journées du Développement Durable (JDD) par la Communauté Urbaine de Douala, depuis sept ans, est l’occasion pour elle de communier avec ses citoyens dans le cadre de la promotion des actions relatives à la préservation de l’environnement et au développement durable. 

La 7ème édition s'organise les 14 et 15juin 2018 à la Salle de fêtes d'Akwa, sur le thème de « la gestion durable des déchets solides à Douala». 

La gestion des déchets dans la Ville de Douala soulève de nombreuses questions d'ordres pratique et méthodologique aux acteurs concernés. Il se pose subséquemment des questions comme celles de savoir: Quels sont les pistes à envisager pour relever les défis de la gestion durable des déchets? 

La 7èmeédition des JDD a pour ambition de contribuer à animer une réflexion autour de cette question centrale en mobilisant, comme rappelé ci-dessus, des acteurs du secteur public et privé, des universités, des entreprises, et des Organisations de la Société Civile à travers une «table ronde ». 

Les participants seront amenés à produire des analyses et des recommandations pour une meilleure gestion des déchets ménagers, en particulier sur deux axes thématiques. 

AXES THEMATIQUES 

 

Axe1 : la filière de gestion des déchets : 

Les ressources de la Ville de Douala destinées à la gestion des déchets demeurent contraintes, du fait de la modicité de son assiette de financement. Le financement par subvention de l’État, nécessaire pour compléter les ressources locales limitées ne peut,

par ailleurs, pas être considéré comme une solution pérenne, en particulier dans un contexte de renforcement de la décentralisation et d'autonomisation des Collectivités Territoriales Décentralisées. Le secteur privé et la Société Civile, pour leur part, peinent à mobiliser des financements, les projets d'investissement dans le secteur des déchets étant encore considérés comme très risqués dans le contexte actuel. Le projet «PLASTIC RECUP )} mis en œuvre conjointement par HYSACAM et les Brasseries du Cameroun en est une belle illustration. Par contre, la notion de filière de gestion des déchets permettant d'intégrer harmonieusement les différents acteurs et de réfléchir à l’échelle de l’ensemble de la chaîne, n'est pas encore suffisamment développée. 

Axe 2 : Le contexte réglementaire 

Le secteur des déchets offre de réelles opportunités économiques pour le secteur privé. Par conséquent, le contexte actuel conduit progressivement les municipalités à éprouver le besoin de changer leur positionnement en passant du rôle de pourvoyeur de service à celui de facilitateur et de régulateur, en particulier en ce qui concerne le traitement et la valorisation des déchets. Car, dans un contexte d'ouverture du secteur à la concurrence, les déchets pourraient désormais constituer une ressource intéressante pour le secteur privé. Leur traitement pourrait devenir une activité rentable capable de déboucher sur la mise en place dune gestion durable du secteur à travers la promotion des métiers du développement durable. Or, le contexte; réglementaire actuel n'apparaît pas suffisamment sécurisant pour les investisseurs privés, en dépit des opportunités offertes par les Partenariats Publics 

. Privés (PPP). 

La deuxième journée sera consacrée aux exposés relatifs à l’accompagnement des nouvelles initiatives tendant à la promotion des métiers du développement durable. Il s'agira de développer: 

Le rôle de la concertation et des échanges entre acteurs publics et privés sur les nouvelles initiatives tendant à la promotion des métiers du développement durable; 

La valorisation des déchets et la création d'emplois dans la ville de Douala; 

Les initiatives nouvelles du secteur des déchets et le développement durable de la ville, en lien avec la réduction des polluants climatiques. 

Ce sera l’occasion, eu égard au contexte actuel: i) de vulgariser les principales conclusions de l’étude en vue de l’aménagement du Centre d'enfouissement Technique (CET) de Ngombe ; ii) de restituer les résultats du diagnostic territorial et de l’outil SWEET de la Ville de Douala réalisé dans le cadre du programme des «Masters in Social Work » de la « Climate and Clean Air Coalition» ; et iii) d'offrir la possibilité aux acteurs de la société civile actifs dans le secteur de partager leur bonnes pratiques dans toute la chaine de gestion des déchets solides municipaux (pré collecte, collecte, réduction à la source, transfert, transport, tri/valorisation/recyclage, etc.). 

APPEL A CONTRIBUTION

Le Comité invite à soumettre des propositions de communication avant le 05 juin 2018. Les conférenciers présenteront des contributions originales fondées sur la recherche ou sur l’expérience. Les propositions de communications devront comporter un titre, un résumé d'une dizaine de lignes ainsi qu'une brève notice biographique (incluant l’affiliation institutionnelle, le dernier diplôme obtenu ou en cours de réalisation et les principales réalisations de fauteur), le tout tenant sur une page. Les propositions doivent être soumises par courriel (en fichier joint Word ou PDF) à : maneteut1@yahoo.fr

CALENDRIER 

La soumission des propositions de communication doit être faite au plus tard le 05 Juin2018,exclusivement via l’adresse mail sus indiquée. 

La réponse du Comité de sélection aux auteurs sera donnée par voie électronique au plus tard le 05 Juin 2018. 

Un recueil des communications retenues sera distribué à l’ouverture du colloque sous forme papier. 

PROLONGEMENTS 

Après ravis du Comité, des versions appropriées de certaines des communications pourront faire l’objet d'une publication scientifique sous forme d'ouvrage collectif ou de numéro spécial de revues. Le Comité d'organisation reviendra vers les auteurs concernés pour solliciter auprès d'eux cette version nouvelle de leur communication, selon un format qui sera défini ultérieurement. 

 

            Faità Douala le 03 Mai 2018

Commentaires