Don d’ordinateurs du chef de l’Etat: dotation pour 185 étudiants de l’IAI Douala


Partager cette actualité :
 Pensionnaires du Centre d’excellence technologique Paul Biya de Douala, ils ont reçu des appareils hier.

«Je fais un rêve. Que d’ici trois à cinq ans, nous ayons 185 entreprises. » Le recteur de l’université de Douala a emprunté l’espoir à Martin Luther King Jr pour donner de la foi à des étudiants hier, 2 août, à Douala.

Le Pr. François-Xavier Etoa, représentant le ministre de l’Enseignement supérieur, s’exprimait ainsi à l’occasion de la cérémonie de remise d’ordinateurs issus du don présidentiel, et destinés aux étudiants de l’IAI-Cameroun, Centre d’excellence technologique Paul Biya de Douala. Cérémonie organisée dans les locaux du Gicam à Bonanjo.

« Vous êtes une génération de créateurs d’emplois. Le décollage économique partira de vous », a dit le recteur à son auditoire jeune, invité à développer un esprit de gagneur, pour surmonter les difficultés qui pourraient se présenter sur leur parcours.

Un parcours qui ne manquera cependant pas d’opportunités, vu le domaine qui est le leur. « Le numérique est une niche d’emplois (…) Nous croyons véritablement en vous », a ainsi relevé le représentant du Minesup, demandant aux récipiendaires du jour de tourner résolument le dos à la facilité.

Le représentant-résident de l’IAI-Cameroun, Armand Claude Abanda, après avoir rendu hommage au couple présidentiel pour ses actions envers la jeunesse et dans le cadre du social, a assuré que les pensionnaires du centre de Douala feraient le meilleur usage possible des ordinateurs reçus : développer des projets innovants et créer des richesses.

« Je vous invite à laisser exploser votre esprit créatif, à emprunter la voie de l’excellence, qui passe par la discipline personnelle et institutionnelle », leur a dit le représentant-résident.

Nelly F., étudiante en Systèmes et Réseaux, se dit ravie après avoir reçu son ordinateur, qu’elle tient serré contre son sac à main : « Je suis contente d’avoir eu cet appareil. Je ne m’attendais pas à ce don », confie-t-elle, avant d’envisager les usages qu’elle en fera.

Il est possible que sous peu, d’autres jeunes de la ville connaissent le même sentiment : le recteur de l’université de Douala a glissé aux médias que d’autres Ipes (instituts privés d’enseignement supérieur) pourraient bientôt recevoir des ordinateurs issus du don présidentiel.

Au cours de la cérémonie, le président des étudiants du centre a lu une motion de soutien et de remerciements adressée au président de la République, dans laquelle la « profonde gratitude » des bénéficiaires a été exprimée.  

https://www.cameroon-tribune.cm/articles/21416/fr/

Commentaires