"Etre compétitif avec l'animation Ville-Port", la ville de Douala a participé du 29 juin au 01 juillet 2017 aux rencontres de l'AIVP.


Partager cette actualité :

Du 29 juin au 01 juillet 2017, la ville du Havre a abritée les rencontres de l’AIVP auxquelles ont pris part 265 délégués de 30 nationalités différentes.

Le Cameroun y a été représenté par 11 personnes issues de 03 organismes : l’autorité portuaire  nationale (APN), le port autonome de Douala  (PAD) et la Communauté Urbaine de Douala (CUD).

L’assemblée générale présidée par Monsieur  Philippe MATTHIS  a été mis sous le signe de la célébration des 500 (cinq cents) ans du port de la ville du Havre et les 30 (trente) ans de l’association AIVP.

Ces assises ont servi de cadre à la présentation des rapports d’activités et des rapports financiers de l’exercice 2016 ainsi qu’à l’approbation du plan d’action de l’exercice 2017.

À la demande de la majorité de l’Assemblée, il a été adopté un statut de membre temporaire pour une période d’un an pour le Directeur Général de l’Autorité Portuaire Nationale qui sollicitait celui de membre au conseil d’administration de l’Association.  Le Directeur Général du PAD arrivé en fin de mandat n’a pas été reconduit au poste de vice-président de l’AIVP.

Ces rencontre de l’AIVP ont bénéficié de la présence de plusieurs personnalités dont : Luc LEMONIER Maire du Havre, Herve Martel Président du directoire Haropa port du Havre Léa LASSARAT Présidente de la chambre de commerce et de l’industrie Seine-Estuaire et Philippe MATTHIS.

         Le thème central de ces rencontres qui était « Etre compétitif avec l’animation Ville-Port », a permis de mettre un accent sur la concurrence et les exigences d’aménagements des villes, la réconciliation entre la ville et le port. Et bien plus encore, sur la création d’un équilibre entre Port-Citoyen et Port-Créateur de richesse en prenant exemple sur le port du Havre.

         Il faut rappeler que les rencontres se déroulaient sous forme de tables rondes et chaque intervenant avait 10minutes de temps de parole pour exposer sur une déclinaison du thème.

         Lors de la première rencontre, nous avons vu la participation de Edmond O’REILLY CEO du port de Dublin (Irlande), Maurice PANSEN du STC Group Rotterdam (Pays-Bas), Alberto  CAPPATO Ceo Porto Antico DI GENOVA (Italien) , Michel DEVIGNES paysagiste et Inessa HANSCH architecte.

        Ce qu’il faut retenir après le brillant exposé des participants sous le thème « Quels Retours Sur Les Investissements Pour Le Territoire », C’est le lien entre la ville et le port car le plus important est le capital naturel puisque le développement rime avec la compétitivité.  À cet effet, Maurice PANSEN a relevé que l’avenir est dans la mer  car 90% des marchandises y transitent. Bref, c’est la relation qui créer la richesse. La beauté portuaire passe par le rapport entre transition énergétique et transition numérique, lequel rapport débouchera sur les énergies renouvelables. Michel DEVIGNES et InessaHANSCH nous invite à conserver la beauté et la fièvre de vivre dans une ville portuaire.

         La 2ème rencontre avait pour thème «  le Havre attractivité territoriale et relation Ville-Port » animé par Florent SAINT-MARTIN, Adjoint au Maire du Havre chargé de l’urbanisme. Il a été assisté par bon nombre de personnalités à l’instar de :

  • Thomas MALGRAS, responsable de l’organisation et de la célébration des cinq cents ans du port et de la ville du Havre ;

  • Anne COSTE DE CHAMPERON, Directrice Adjointe de la communauté d’agglomération du Havre ;

  • Fabienne DELFOSSE Présidente du club TMPE/PME de la chambre de commerce SEINE-ESTUAIRE

  • Baptiste MAURAND,  Directeur General de Haropa, port du Havre.

Toutes les autorités ont présenté l’expérience Havraise d’intégration Ville-Port, et la journée s’est ponctuée par une soirée officielle intitulée « Bienvenue à Bord ».

La 3ème rencontre et la dernière avait pour thème « Comment faire émerger une communauté d‘intérêts Ville-Port ». Cette rencontre a vu la participation de Carola HEIN de l’université technologique de DELFT (Pays-Bas), PAUBEL du grand port maritime de Marseille et Toni TIO du port de Barcelone. Chaque participant a ainsi exposé les réalisations de son port d’origine.

        En conclusion, le modérateur a soutenu que le mot clé des présentes rencontres était « inclusion », valeur sans laquelle aucun retour fructueux d’expériences n’est possible. Il a ensuite invité les participants à créer une communauté de confiance dont les accélérateurs sont la technologie, l’ambition d’essayer et l’audace d’innover.

         Le président Philippe MATTHIS a passé le flambeau aux responsables de la délégation CANAOH de la ville  Québec qui abritera les prochaines rencontres et le 30ème anniversaire de l’AIVP en juin 2018 sur le thème «  The NextGeneration »

Commentaires