Le Ngondo Sawa


Partager cette page :

NGONDO (Ngonde – le nombril)

Le Ngondo est une association qui regroupe l’ensemble des chefferies Sawa. Elle remonte à plus de 300 ans. 

En ce temps-là, les villages Sawa opéraient des échanges entre eux dans les marchés. Ces transactions donnaient souvent lieu à des litiges se soldant en guerres tribales, avec de lourdes pertes en vies humaines (surtout parmi les jeunes). Le besoin de créer une instance pour régler les litiges et éviter les bains de sang était devenu urgent car l’avenir des cantons était menacé. Dans le même temps, pour éviter les délibérations et les procès qui s’éternisent, il fallait créer une cour d’équité où le temps de gestion des conflits serait limité.

Le cours d’eau BESSEKE (autrefois appelé Ngondo) est un fleuve qui irriguait tout le domaine Sawa et reliait ainsi le pays tel un cordon ombilical. Il avait dans son lit un banc de sable qui n’apparaissait qu’à marée basse et disparaissait sous l’eau une fois la marée haute. C’était donc le lieu idéal pour tenir la cour d’équité. C’est ainsi qu’est né la cour d'équité NGONDO.

De nos jours, la cérémonie annuelle du NGONDO est un bilan annuel rendu par les chefs  et les populations aux divinités de l’eau. Elle comprend 04 principales articulations :

  • La messe de l’eau, au cours de laquelle un initié envoie le rapport aux divinités de l’eau et revient avec leur réponse et leurs directives pour la nouvelle année
  • La course de pirogues
  • La lutte traditionnelle
  • L’élection de Miss Ngondo (Eyombwe Ngondo)