Douala Favicon
OFFICIAL SITE D O U A L A

Communauté Urbaine de Douala

Image

les organes

La Communauté Urbaine dispose deux (2) organes :
• l’Exécutif de la Communauté.
• le Conseil de la Communauté Urbaine
1. l’Exécutif Communautaire est constitué du Maire, 4 Adjoints tous élus et le Secrétaire Général de la Communauté Urbaine nommé par Décret du président de la République.
2. Le Conseil de la Communauté Urbaine de Douala, Organe Délibérant, est essentiellement composé, du Maire de la Ville et 66 membres (des Conseillers Municipaux élus par arrondissement y compris les Maires desdites Communes d’Arrondissement).
Le Maire de la Ville assure la Présidence du Conseil de la Communauté Urbaine qui se réunit en session ordinaire une fois par trimestre. Toutefois, le Maire de la Ville peut réunir le Conseil de la Communauté en session extraordinaire, chaque fois qu’il le juge utile ou en cas de demande motivée faite par les deux tiers (2/3) des membres en exercice du Conseil de la Communauté. L’une des plus grandes responsabilités du Conseil est le vote du budget de la Ville, véritable instrument de solidarité et de partage consensuel des ressources de la Ville. Ce document, met ainsi en exergue de manière équitable, une péréquation dans cette dynamique de régulation de l’intercommunalité urbaine.
Pour le fonctionnement du Conseil de la Communauté et la coordination de l’action administrative, le Secrétaire Général de la Communauté Urbaine assure les fonctions de secrétaire permanent du Conseil. Par ailleurs, des commissions peuvent être formées pour l’étude des questions entrant dans les attributions du Conseil de la Communauté. Chaque commission comprend en son sein : un Président et un Rapporteur.
1 la Commission Cadre de vie et mobilité urbaine
2 la Commission Planification urbaine et infrastructures
3 la Commission Finances
4 la Commission Jeunesse, culture, solidarité, sports et loisirs
5 la Commission Environnement, santé et développement durable
6 la Commission Compétitivité économique, attractivité territoriale et coopération au développement.
Les plus grandes décisions ou engagements, surtout à incidence financière ou relatives au patrimoine ainsi qu’à la coopération font l’objet, avant de leur mise en œuvre par l’Exécutif, de discussions inclusives au sein du Conseil, lesquelles aboutissent à une orientation consignée dans une délibération, véritable loi locale.
Par ailleurs, le Conseil se penche aussi sur le chantier de dénomination des rues et places de la Ville de Douala :
En effet, faisant écho de la Lettre Circulaire N°8/CAB/PR du 19 juillet 1971 relative à la dénomination des Artères et Places des Villes, le Conseil de la Communauté Urbaine de Douala a voté la Délibération N°10/2007/CUD/ du 17 août 2007, autorisant le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala, à ouvrir le Chantier de Dénomination officielle des Places et des Rues dans la Ville de Douala. Cette Délibération a donné libre court à la mise en place d’une Commission, chargée de faire des propositions des noms de baptême de rues au Conseil de la Communauté Urbaine de Douala. Elle est composée d’Autorités Traditionnelles, d’Experts choisis au sein de la société civile et des Représentants de chacune des Communes d’Arrondissement de Douala.
Cette Commission réalise un travail de recherches historiques, sociologiques et anthropologiques, qui permet de pérenniser la mémoire des illustres disparus de la Ville de Douala ou d’ailleurs, et ces baptêmes sont toujours des occasions souvenirs de l’existence de certaines personnalités ayant marqué l’histoire de notre Ville, ou même l’histoire tout simplement ; toute chose, qui redonne du sens à ces propos de Birago DIOP, qui disait dans Les Contes d’Hamadou KOUMBA, que « les morts ne sont pas morts».