SMID - RALPH POUT, PREMIER DIRECTEUR GENERAL


Partager cette actualité :

Le top management de la Société métropolitaine d’investissement de Douala a pris fonction le 27 juin.

« Mieux vaut tard que jamais ! » Soupire Fritz Ntonè Ntonè, le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala et aussi, président du conseil d’administration de la Société métropolitaine d’investissement de Douala (SMID).  C’est que, rappelle-t-il, pour enfin arriver au choix du directeur général de ladite société, il a fallu du temps. Ce qui a même commencé à susciter sous cape des interrogations. « Vous vous souvenez que c’est le 17 aout 2018 que  cette société a été  créée lors de son assemblée générale constitutive. Nous sommes au 3e conseil d’administration, ça veut die que les organes et les experts travaillaient pour l’avènement de ce jour pour que cette société d’un capital de plus de 3 milliards, quatre cent millions de FCFA, ce qui n’est pas un petit chiffre pour répondre aux aspirations non seulement leurs portateurs, mais à la légitime  attente des populations », reconnait le super maire de la capitale économique.

L’on se souvient qu’il y a bientôt un an, le délégué du gouvernement s’était livré à une opération de communication très médiatisée à l’objectif d’expliquer la portée de la SMID. Une fois de l’argent collecté, il a fallu trouver les responsables dirigeants. « Le conseil d’administration, après avoir passé en revue toutes les procédures qui présidaient ce recrutement, à savoir un appel à manifestation international, sous la houlette d’un cabinet RH (Ressources humaines) international, il y a eu 1778 dossiers pour les quatre postes. Nous avons pris acte. Nous avons fait une présélection des quatre meilleurs », explique Fritz Ntonè Ntonè.

La liste des retenus dévoile Ralph Pout, comme directeur général. Père de deux enfants, ce manager totalise 20 ans d’expérience professionnelle notamment pour des grands groupes et fonds d’investissements internationaux, au Cameroun et à l’étranger. Titulaire d’un Post Graduate certificate en infrastructure project finance de la Middlesex university à londres, Ralph Pout a attiré près de 500 millions de dollar de projets d’infrastructures en Afrique, notamment dans le secteur de l’énergie et de l’immobilier. La quarantaine légèrement avancée, teint très clair, le premier directeur général de la SMID est passé chez Guinness, Globeleq, BlueCrest Capital, NMS Infrastructure Ltd entre autres.

Le directeur administratif et financier de la SMID se nomme Bernardi  Leutcheu. La trentaine révolue, il est titulaire d’un Master II en ingénierie financière de l’Institut supérieur de management de Dakar au Sénégal. Ses faits d’armes sont gravés dans les annales de Sofigeho Hotel Arcade, Kakotel Cameroun. Ce père de 3 enfants  a été chez Concept Sarl, LPS Cameroun, Bolloré transport et logistique Cameroun…

Liliane Mbog Binyet, directeur de la promotion, du marketing et des relations publiques est diplômée de l’Ecole supérieure  des sciences et techniques  de l’information et de la communication ( Esstic). Mère de trois enfants, célibataire, cette trentenaire était précédemment responsable de la Stratégie et des contenus chez Havas Africa  Cameroun. Son expérience, cette passionnée de marketing l’a également étoffée à travers des années. Elle a géré les campagnes nationales de Orange Cameroun, Galina Blanca (Jumbo), Coca Cola, Pullman, Ogar, RAM (Royal Air Maroc), Canal + Cameroun, le Groupe Bolloré…

Cyrille Mammikouan est directeur de la production et de l’exploitation. Ingénieur de conception de génie civil, diplômé de la prestigieuse Ecole polytechnique de Yaoundé, ce doctorant en mathématiques à l’université de Yaoundé est marié et père de quatre enfants. Cela fait plus d’une décennie que cet expert en maintenance des infrastructures de bâtiments met ses compétences au service de l’opérateur de téléphonie mobile Sud africain qui a une filiale au Cameroun.

Même si, une fois installé dans leurs fonction les a emmener voir le chantier de construction de la forêt à la place des fêtes de Douala, Fritz Ntonè Ntonè précise sa vision de la SMID. Qui est celle de « participer activement à la concrétisation du Plan directeur d’urbanisation (PDU) de la ville en faisant ‘’de cette entreprise’’ un outil d’arrimage de la ville de Douala au 21e siècle à travers deux leviers : le développement durable et actions contre le changement climatique d’une part et les technologies de l’information et de la communication d’autre part. »

Source: http://economieducameroun.com/smid-3/

Commentaires