Cameroun - Assainissement: La mairie de Douala 4ème entame la destruction des maisons érigées sur des drains pour faciliter l’écoulement des eaux


Partager cette actualité :

Par Frédéric NONOS

 

Ces constructions anarchiques sont à l’origine du blocage des eaux qui créent des inondations et propagent des maladies hydriques.

Les populations des quartiers Mabanda et Fôrêt Bar et ses environs sont dans la psychose. Et pour cause, la mairie d’arrondissement de Douala 4ème a engagé ce 16 juillet 2020, les casses des constructions érigées sur les drains. Après avoir sommé ces populations de déguerpir leurs maisons sous 72 heures le18 juin 2020, le maire de la commune de Douala 4ème, Edouard Moby Mpah, est passé à l’action.

Plus de 10.000 personnes sont visées par ces destructions qui vont, selon le maire, libérer les emprises de ces drains afin de faciliter l’écoulement des eaux en cette saison des pluies. En effet, explique l’édile de Bonabéri, les constructions sur les drains sont à l’origine non seulement des inondations dans ces quartiers, mais aussi de la propagation des maladies hydriques telles que le choléra.

Le début de ces casses sonne-t-il le glas des constructions anarchiques dans cette partie de la ville ? Pas sûr au regard de l’incivisme des populations. Bien que salutaire, la décision du maire de Douala 4ème ne fait pas l’unanimité chez les populations déguerpies qui vont perdre leurs logis. S’il est impératif d’ériger une ville par un habitat sécurisant, il est aussi urgent pour les autorités municipales, dans une action concertée d’implémenter une politique de déguerpissement commune et de recasement éventuel pour garantir aux populations un espace urbain décent.

Cela engage aussi la prise de conscience des populations qui doivent intégrer le respect des zones interdites à la construction telles que les marécages et les flancs de collines. Il s’agit en clair d’une invite à plus de responsabilité.

Source : http://www.cameroon-info.net/

 

Commentaires