Dieudonné Monthé : la Nation reconnaissante


Partager cette actualité :

Par Honoré Feukouo

Au nom du chef de l’Etat, le gouverneur Awa Fonka a décerné le grade d’Officier de l’ordre national de la valeur à titre posthume à cet ancien ministre samedi dernier à Bana.

La terre de Bana  s’est définitivement refermée sur Dieudonné Monthé , le samedi 18 juillet 2020. Juste avant l’inhumation  de cet ancien ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du Plan de Stabilisation  (1992-1994), Augustine Awa Fonka, le gouverneur de la région de l’Ouest  en sa qualité de représentant personnel du chef de l’Etat, a décerné au défunt adjoint au délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala , la distinction d’Officier de l’ordre national de la valeur à titre posthume. L’ultime couronnement d’une carrière bien remplie par celui qui s’est éteint le vendredi 15 mai 2020 à l’hôpital général de Douala des suites d’un AVC.
Près d’une dizaine d’allocutions ont résumé la riche vie de Dieudonné Monthé, qui a vu le jour le 11 février 1943 à Douala. Ce fils du Cameroun se sentait à son aise partout où il se trouvait. Que ce soit dans sa grande famille maternelle, chez les Mvog Atemengue à Yaoundé, dans sa famille paternelle où il s’est employé à imposer son prénom à la suite de son père, Paul Monthé , illustre opérateur économique et ancien président de la Chambre du commerce du Cameroun, ou au sein de la grande communauté Douala, où il a effectué l’essentiel de sa vie. Dieudonné Monthé a bénéficié de la confiance du chef de l’Etat, qui l’a nommé et maintenu pendant 33 années, adjoint au délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (CUD). Il a d’abord été 2e adjoint de 1987 à 1989, puis 1er adjoint de 1989 à février 2020. D’après le Dr. Roger Mbassa Ndine maire de la ville de Douala , il se démarquait comme un homme pondéré, toujours à l’écoute des autres, un travailleur acharné, respectueux des valeurs humaines et républicaines. Dieudonné Monthé, durant sa riche carrière a aussi dirigé des établissements financiers privés comme la Société de crédit-bail (Socabail), la Société de crédit automobile (Socca), avant d’être happé par les fonctions de l’Etat. Tout en s’imposant comme actionnaire et même président de certaines structures et associations privées et sportives, Dieudonné Monthé a été administrateur de plusieurs sociétés parapubliques. Le chef Bana et le secrétaire général du Comité central du Rdpc, son parti de cœur, retiennent de ce septuagénaire, son intégrité, son sens du devoir et son grand amour pour sa patrie.

Source : https://www.cameroon-tribune.cm/

Commentaires