CLIMAT : les Communes de Douala se préparent contre les pluies


Partager cette actualité :

Les mairies de la ville de Douala, en prélude aux fortes précipitations attendues dans les prochains mois sur l’ensemble du territoire national, ont en ce qui les concerne, pris les devants pour limiter l’impact de ces fortes précipitations sur leurs localités. A cet effet, des campagnes de curage de drain ont été lancées dans les différentes communes d’arrondissement et la mairie de la ville.

L’alerte météorologique venue de l’Observatoire National des Changements Climatiques (ONACC), prévoit une forte pluviométrie sur l’ensemble du territoire ces mois à venir. Prenant la mesure des risques élevés en milieux urbains et périurbains, le Ministre de la Décentralisation et du développement Local, Georges ELANGA OBAM a instruit aux 360 mairies et communes du pays, de procéder à l’organisation des campagnes de lutte contre l’insalubrité dans leurs communes et communautés urbaines respectives ; de curer régulièrement les drains d’eaux de ruissellement en milieux urbains et périurbains et l’application de toute mesure utile à cet effet.

La mairie de la ville de Douala avait déjà lancé une opération d’assainissement des drains le mois de juillet, dans la commune d’arrondissement de Bonabéri. Conduite par le 2ème Adjoint au Maire de la ville, Roger NJITCHOUA et son équipe ont, munis de leur matériel, investi les artères de la commune de Douala IV. Ce travail a permis d’identifier des zones hypersensibles, vulnérables et potentiellement dangereuses pour les populations riveraines. La mairie de la ville de Douala possède une cartographie des différentes poches susceptibles de causer des inondations désastreuses.

Les inondations demeurent à ce jour une préoccupation majeure dans la ville de Douala. Les eaux de ruissellement lorsqu’elles rencontrent un embâcle, débordent et se retrouvent facilement dans les ménages des riverains. C’est avec proactivité que les mairies de Douala comptent non seulement limiter ces dégâts, mais aussi endiguer la propagation des maladies liées aux eaux de ruissellement. Ces actions viseront aussi à améliorer la qualité de vie des personnes vivant à proximité des zones à risque.

Source : https://lavoixdelacite.com/

Commentaires