Réhabilitation des voiries : La mairie de ville de Douala à pied d’œuvre


Partager cette actualité :

C’est dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’urgence conçu par le nouvel exécutif de cette mairie de ville. Roger Mbassa Ndine, le maire de Douala a procédé le 09 octobre 2020 à la visite de quelques chantiers.

 Lieu-dit « Gendarmerie de Mboppi », le maire de ville de Douala, Roger Mbassa Ndine est présent pour évaluer et vérifier le chantier routier récemment réhabilité. Cette portion autrefois jonchée de nids de poule, reliant le carrefour Agip à la douche municipale de Douala, affiche désormais fière allure après avoir bénéficié en quelques jours seulement, d’un revêtement en pavés. De quoi donner droit à Roger Mbassa Ndine à un tonnerre d’applaudissements à son passage au grand marché de Douala. Expression de la grande satisfaction des usagers et commerçants du plus grand marché de la capitale économique du Cameroun.

Le chantier de Mboppi figure parmi les travaux inscrits dans le plan d’urgence sus évoqué. Selon le maire de Douala, il est question « d’améliorer les conditions de vie des populations de la ville de Douala en facilitant la mobilité urbaine, tout en assurant la sécurité des biens et des personnes ».  Le plan en cours d’exécution se décline en trois composantes à savoir la voirie urbaine, l’assainissement et l’éclairage public.

Plusieurs axes de la ville de Douala ont déjà bénéficié des réfections dans le cadre de ce plan d’urgence. Il s’agit notamment du Rond-point Deido, Deido, Bonamoussadi, Bessengue. Roger Mbassa Ndine a également visité le projet de drain sur la rivière Ngongue dans le cinquième arrondissement. Long de 3 kilomètres d’amont en aval, de Malangue à Missoke. Sur le terrain, une pelle amphibie nouvellement acquise s’active sur les eaux de la Ngongue. « Il s’agit de réduire au maximum les inondations dans les zones à risque par le curage des ouvrages d’assainissement », explique le maire de la ville.   

S’agissant de l’éclairage public, le maire rassure, « Il y a des risques énormes d’insécurité la nuit à cause de l’absence d’éclairage public. C’est la raison pour laquelle la mairie de Douala a engagé progressivement des travaux de réfection ou d’installation de l’éclairage public dans tous les arrondissements ».

Dans la poursuite des mesures urgentes de drainage fluvial et d’assainissement, Roger Mbassa Ndine annonce la destruction prochaine des constructions érigées sur l’emprise des drains dans certains quartiers de Douala comme à Mobongo et Banya.

Innocent D H

Source : https://agencecamerounpresse.com/

Commentaires