Douala Favicon

RENCONTRE BILATERALE CUD-CAD 3è

Image

Pour sa 2è étape, la caravane de l’exécutif communautaire de la ville de Douala a fait escale à la Mairie de Douala 3è pour nouer une collaboration bilatérale efficiente et efficace. A l’occasion, les populations de l’arrondissement sous la conduite de l’édile de cette commune ont capitalisé cette visite pour présenter les efforts fournis pour améliorer leur cadre de vie et une litanie de projets qui permettrait de parachever cette vaste œuvre.

La salle des actes de la Mairie de Douala 3è avait fait le plein d’œuf le vendredi 13 octobre 2022 à l’occasion de la visite de travail de la délégation de la Communauté Urbaine de Douala (CUD) conduite par le Maire Roger Mbassa Ndinè qu’accompagnaient tous ses adjoints et ses plus proches collaborateurs. Le Maire de la Commune d’Arrondissement de Douala (CAD) 3è, Valentin Epoupa Bossambo avait fait le rappel de ses troupes, au rang desquels, l’ensemble de son exécutif, les conseillers municipaux, les députés, sénateurs, les responsables des organisations de la société civile partenaires, et les forces vives. Une rencontre bilatérale à laquelle, il a attaché un grand intérêt : «Le Maire de la Ville vient touchez du doigt les problèmes qui entravent le bien-être des populations de Douala 3è », rappellera-t-il. Avant de dire tous les grands espoirs qui étaient siens : «La présente séance de travail s’inscrit dans le cadre de la concertation nécessaire en vue d’améliorer le cadre de vie de nos concitoyens». C’est dire si cette initiative du Maire de la Ville de Douala, Roger Mbassa Ndinè ne cesse de faire des émules au sein des populations de chacune des Communes d’Arrondissement où il a conduit sa très forte délégation. Car chaque intervenant ne cessait de faire des éloges à cette initiative. On peut comprendre l’invite faite aux participants par le Maire Valentin Epoupa Bossambo afin de capitaliser cette rencontre inédite : «Je souhaite que les travaux de ce jour se déroulent dans la convivialité habituelle et qu’au bout du compte qu’ils puissent atteindre l’effet escompté, pour qu’à travers l’amélioration du cadre vie des populations Douala 3ème, le bien-être de l’ensemble des populations de notre chère et belle ville soit assuré».

Donnant le ton dans son allocution, le Maire de la CAD 3è, Valentin Epoupa Bossambo va citer le Président de la République Paul BIYA, à l’occasion de la pose de la première pierre de construction du second pont sur le Wouri : «Chaque pont, chaque route, chaque hôpital, chaque école, chaque logement est un pas de plus vers la modernité et au bout du compte vers l’émergence. Cet objectif vital que nous nous sommes fixé ne concerne pas que le Gouvernement, il est l’affaire de tous. Chacun, à sa place dans notre société, peut et doit y contribuer». Après posé les jalons, il va égrener son chapelet de préoccupations qui vont partir des réserves émises sur la qualité des prestations que les sociétés adjudicatrices des marchés que la CUD réalise dans sa commune à l’évocation des chantiers prioritaires qui portent sur l’hygiène et salubrité, l’assainissement, le curage des drains, l’embellissement urbain, la mobilité du trafic dans la voirie urbain, le délabrement des écoles publiques, le niveau de désenclavement de certaines localités, et le rappel de certains engagements pris pour la viabilisation des accès conduisant dans les différentes chefferies. A cela va s’ajouter une vingtaine de projets maturés d’un coût d’environ 15 milliards de FCFA et portant sur l’aménagement des voies de contournement afin de décongestion les axes principaux de la voirie urbaine de cette commune qui sont quotidiennement embouteillés notamment pendant les heures de pointe. Mais aussi en sa qualité de porte-parole de la plateforme de coopération communautaire regroupant le Maire de la ville et les six Maires des communes d’arrondissement, et en hibernation, il va plaider pour sa réhabilitation.

En son tour, le Maire de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndinè dans son esprit du citoyen qui a véritablement en cœur, la détermination de transformer la cité capitale économique pour la porter dans le gotha des grandes villes africaines, y voit dans cette nouvelle approche, une invite de ses collègues des communes d’arrondissement dans une synergie d’actions visant au développement de la ville de Douala pour au final, travailler ensemble et gagner ensemble. Précisant que cette rencontre bilatérale permet des échanges plus explicites et plus approfondis sur les besoins et les priorités des populations tout en leur donnant l’occasion d’avoir une meilleure idée de ce que la Mairie de la ville fait et ce qu’elle peut faire pour elles. C’est dans cet élan qu’il va justifier que depuis l’exercice 2022, il a triplé la dotation générale de fonctionnement (DGF) de toutes les mairies. Faisant passer celles de Mairies de Douala 2è et 3è de 125 et 150 millions FCFA à 457 millions FCFA. A laquelle, il faut ajouter d’autres appuis additionnels pour accompagner les efforts d’embellissement et d’hygiène et salubrité qui portent l’enveloppe d’appui de la CUD envers ces CAD à près de 600 millions FCFA. «Démontrant ainsi, la volonté de l’exécutif de la Mairie de ville de Douala d’accompagner le plan de suivi du développement des Communes d’arrondissement», soutiendra Mbassa Ndinè. Car, cela devrait permettre un bon fonctionnement des services et la réalisation des infrastructures nécessaires pour leurs différentes Communes. A la suite des échanges et en réponse aux préoccupations des participants qui ont permis de relever quelques écueils dans la collaboration de la Mairie de la ville et la Mairie d’arrondissement de Douala 3è, sur la question des ramassages et pré-collecte des déchets et bien d’autres chantiers. A toutes ses préoccupations, le Maire Mbassa Ndinè va apporter des réponses concrètes en proposant la notion de subsidiarité qui va permettre de transférer l’exécution des certains opérations qui sont de la compétence de CUD aux Communes d’Arrondissements qui vont montrer qu’ils ont de la compétence. Surtout pour éviter de se marcher sur les pieds ou encore certains conflits inutiles. C’est ainsi que le Maire de la ville va s’engager affirmer que « Les projets présentés sont pertinents et doivent être intégrés dans le plan de campagne 2023. Maintenant, il faudra déterminer les priorités et  la disponibilité des budgets». Et au final de dire à son homologue : « Monsieur le Maire, je crois qu’il y a un champ de collaboration que nous devons mettre en place pour améliorer le confort des citoyens ». Ce d’autant plus qu’il va reconnaître que : «Manifestement ce que nous faisons est insuffisant ».

Mathieu Nathanaël NJOG


SOURCE : https://njogmathieu.over-blog.com/2022/10/douala-3e-adhere-a-l-initiative-du-maire-de-la-ville-roger-mbassa-ndine.html