Douala Favicon

Tournée à travers à travers les chefferies (Suite et fin)

Image

Dr Roger Mbassa Ndinè a  bouclé par Akwa  sa tournée dans les collectivités  traditionnelles le 15 octobre 2022.  Dans son canton d’origine, le maire de Douala  a quasiment  été célébré par les siens.

Forte mobilisation des fils et filles  Bonambela, ambiance hyper chaleureuse, la chefferie du Canton Akwa avait tout d’un jour spécial ce  15 octobre.  Avant de commencer, une minute de silence a été observée  en hommage  au défunt chef, King Dika Akwa Mpondo, le père de l’actuel monarque, Louis Din Dika Akwa.  Celui-ci s’est dit  particulièrement heureux de recevoir le maire de Douala qui est un fils Akwa : « Aujourd’hui est un grand jour pour nous  parce que le Canton tout entier accueille  un digne fils Bonambela qui fait notre fierté et notre honneur,  le Dr Roger Mbassa  Ndinè.»

Ce rappel va déclencher dans la foule un tonnerre d’applaudissement,   démonstration si   besoin  est que Mbassa Ndinè  est effectivement  parmi les siens.  C’est à Akwa que l’actuelle maire de la ville  a vu le  jour et a fait ses premiers pas d’écolier. Aujourd’hui,  les Bonambela  lui souhaitent beaucoup de succès dans sa mission et promettent autant que possible de l’accompagner.    Sensible à l’accueil   a lui   réservé, l’édile de la ville s’est dit tout aussi  honoré et ravi   de venir écouter ses frères d’une part   et  de leur expliquer  d’autre part  ce  que la mairie   fait et fera  pour la ville et pour le canton. Pêle-mêle, il a évoqué quelques réalisations, les projets en cours et ceux à venir.

La température de Douala est en hausse, il faut agir  et vite


Construction  des drains à Ngodi, Bessengue et Mboppi : grâce à ces ouvrages  régulièrement entretenus, les inondations cette année à Douala  ont été d’un niveau faible malgré les pluies abondantes. Un souci néanmoins : « le drain de Mboppi est en danger, il   est traversé par les tuyaux d’eau usée, il a été transformé en décharge d’ordures ménagères,  des fosses septiques  s’y déversent… Il faut qu’on mette de l’ordre de ce côté-là. Chez nous à Bonambela, on ne devrait pas voir ce genre de chose. Ce sont les comportements déviants contre lesquels nous devons lutter ».

Les routes : certaines sont très dégradées comme  celle du  carrefour Mobil  Bonakwamouang constate Mbassa Ndinè. Aussi a-t-il promis de s’y  attaquer dès la fin des pluies. «  D’ici février mars, vous verrez une nette amélioration de l’état de vos routes.   J’en prends l’engagement ». Les travaux d’aménagement sont   en cours  sur la route du Marché des fleurs et sur  le  tronçon cité des palmiers- Pk13- pk14.

A ngodi,   Les rues seront refaites  avec  les trottoirs : «   nous serons obligés de casser ceux  qui construisent aux abords,   c’est le  prix à payer pour  l’amélioration du  cadre de vie.   Cela va se faire aussi ailleurs mais nous commencerons par Ngodi ».  Les entreprises en charge des travaux vont démarrer  dès la fin de la saison des pluies.

« Nous vous tendons cette main juvénile persuadé…. »

La lutte contre la  déforestation   à Akwa nord notamment, la destruction des  arbres ou de la mangrove, la mairie s’y est aussi  engagée.  Si quelqu’un  est pris en train de détruire un arbre, il paye.  Les données enregistrées par Les stations météorologiques à Douala indiquent que la température a accru de 2 degrés à Douala. C’est beaucoup. Le maire de la ville pense qu’il faut agir et vite.

Hygiène et salubrité :    Eu  égard à la mauvaise gestion des bacs à ordure et la dégradation de l’environnement qu’elle génère, le maire envisage une  gestion à l’ancienne : « Nous allons introduire progressivement  l’obligation pour les uns et les autres  de garder   leur bac à ordure et d’attendre le jour où Hysacam  passe pour les sortir ».  Les subventions à  l’Hôpital Laquintinie, l’hôpital du village, les moyens de transport de masse,  La casse de Bonakwouamang,   les actes d’urbanisme, les projets ayant un fort  impact sur le canton  sont autant de sujet que le maire a évoqué avec les siens

Les échanges qui ont suivi l’exposé du maire ont été l’occasion  pour les Bonambela de présenter leurs doléances au maire. Par la voie de l’un de leur représentant, les jeunes ont posé le problème de l’emploi. Ils ont émis le souhait de mettre   leur énergie au service du maire : « Nous vous tendons cette main juvénile persuadé que vous saurez la saisir ».

A Akwa comme dans tous les cantons visités, le maire était accompagné d’une forte délégation constituée de ses proches collaborateurs.

Source : https://lavoixdelacite.com/le-canton-akwa-acceuille-le-maire-de-ville-avec-faste/