Douala Favicon

LE MAIRE DE DOUALA FACE AUX ELUS

Image

C’est dans la salle de Saphir à Akwa que le maire de Douala, Dr Roger Bassa Ndinè,  a  présenté ce 13  janvier aux élus    son bilan de l’année 2022 et les projets au programme des réalisations de la ville en 2023.

Tradition respecté en ce début d’année 2023.  Depuis  qu’il est aux commandes, le maire rend  habituellement compte.  Comme  il l’affirme,  il le fait par devoir : « un élu doit rendre compte à ceux qui l’ont élu. Vous êtes les électeurs  j’ai le devoir de vous rendre compte».  Séance tenante, un vidéogramme d’une trentaine de minutes déroule points par points les réalisations du maire au courant de l’année 2022. La voirie urbaine, l’assainissement de la ville, la lutte contre de désordre urbain ….. Le document sonore  passe en revue les actions menées sur le terrain en vue de l’amélioration du cadre de vie des administrés.   La construction des drains dans plusieurs quartiers a permis à Douala d’échapper aux inondations spectaculaires observées dans les années antérieures. « S’il    y en a eu au Cameroun dit Mbassa Ndinè,  ce n’est pas à Douala.    Malgré un budget  qui sera toujours modeste au regard des besoins de la ville,   la mairie de Douala a fait ce qu’elle  pouvait en 2022 pour améliorer le visage  de la ville. Les populations  reconnaissent des avancées notables malgré la longue attente d’une solution pérenne au désordre urbain et à la question des ramassages des ordures.   Elles espèrent d’avantage en 2023.

Le chef de l’exécutif communautaire en est conscient. Il a d’ailleurs tenu à souligner quelques projets  phares  à mettre en œuvre en  2023.  Les grands conseillers, dit-il,    ont voté un  budget de 59 milliards 500 millions pour la communauté urbaine.  Il  parait  important  mais en réalité pas assez pour relever   les défis  qui sont   nombreux : « Nous travaillerons à améliorer les infrastructures notamment la voirie,  A cet effet, plusieurs  projets  seront  exécutés en 2023,  il y a aussi en vue la passation des gros marché   Concernant  l’éclairage public qui est un facteur à la foi   d’embellissement  de la ville et  de sécurité, des efforts ont été déployés  jusque-là mais   nous envisageons de faire encore mieux .   Notre objectif final  c’est  du 100% d’éclairage public  sur les 365 jours  de l’année.   Les travaux d’assainissement, des drains et des caniveaux  se poursuivront 2023» 

Système de zonage pour les motos-taxi

L’eau, un  autre sujet de  préoccupation majeure.  Un projet d’adduction d’eau potable  est prévu à Douala et  doit  voir le jour en 2023. Il est d’autant plus urgent que le retour du choléra  que connait la ville  est  lié à la question d’eau potable, « nous devons y remédier »

  La ville attire de plus en plus des grands magasins.  Un supermarché en cours de construction à Douala 5e,  d’autres sont annoncés, il est important, prévient le maire, que les petits commerçants    dans les marchés sachent qu’ils ont de la concurrence. La mairie    va donc  essayer d’améliorer les  équipements marchands  pour qu’ils puissent répondre à la demande d’une clientèle de plus exigeante sur la qualité et le lieu d’exposition des produits destinés à la vente. L’assainissement du secteur des motos taxi doit se poursuivre avec l’instauration du système de zonages qui va limiter les zones de circulation à la périphérie de la ville pour les motos qui n’acceptent pas de se faire identifier et d’offrir des gages de sécurité.  Le secteur, a indiqué le maire,  doit être régulé.

La circulation des camions  et autres  poids lourd dans la ville, la mairie a confié la mission de dépotage à une société  de la place en 2022.  « Nous allons continuer à agir pour libérer la circulation  des camions   y compris en posant les sabots là où c’est nécessaire ».   Le maire a saisi l’occasion de cette rencontre avec les élus pour évoquer et déplorer  le cas d’un  adjoint d’un maire d’arrondissement  qui a osé casser les sabots sous prétexte que c’est illégal.  « Si nous sommes dans l’illégalité, il appartient au juge de le dire. Il n’appartient pas à un maire adjoint  de venir se faire justice.  Aller sur le terrain  agir ainsi en zoro…. cela ne passera pas.  Ce monsieur verra s’il est plus fort que la ville de Douala »,  parole de maire.

Source : https://lavoixdelacite.com/bilan-2022-projets-2023-le-maire-de-douala-face-aux-elus/