Douala Favicon

La Communauté urbaine de Douala (CUD) va de lancer le dessouchage des panneaux publicitaires illégalement posées par des régisseurs

Image

La Communauté urbaine de Douala (CUD) vient de lancer le dessouchage des panneaux publicitaires illégalement posées par des régisseurs, selon un communiqué publié par le maire de la ville, Roger Mbassa Dine.

« Les contrevenants éventuels sont informés que les services compétents de la CUD ont d’ores et déjà été instruits de procéder, en liaison avec le cabinet Quantum (régulateur de la publicité) au dessouchage de tous les panneaux publicitaires déployés dans la ville de Douala sans autorisation d’implantation, conformément à l’article 1 du règlement local de la publicité. Les frais de dessouchage leur seront imputés pleinement », déclare le maire.

L’édile explique qu’il en est arrivé à cette extrémité par qu’il lui a été donné de constater un redéploiement illégal des campagnes publicitaires par plusieurs régisseurs dans la ville de Douala, la capitale économique du pays. Ces agissements en marge du règlement local de la publicité, en l’en croire, interviennent à après une sanction administrative. Il s’agissait notamment du voilage des affiches publicitaires.

Le maire estime d’ailleurs qu’il a été indulgent jusqu’ici. Depuis 2021, il dit avoir prôné la pédagogie. Mais malgré toutes ses mesures de souplesse, de nombreux régisseurs continuent d’agir délibérément en marge de la règlementation en vigueur. Environ une dizaine de carrefours, lieux de grande convergence des usagers de la route, sont concernés par les actions de destruction des affiches publicitaires.

Au 30 juillet 2021, la CUD déclare avoir émis en direction des 18 régies publicitaires actives dans la ville, des factures d’un montant total de 959,2 millions de FCFA, au titre de diverses redevances. Cette facturation, apprend-on, est en hausse de 207,6% par rapport à la même période en 2019 (461,9 millions de FCFA facturés), et de 213,2% par rapport à fin juillet 2020 (449,9 millions de FCFA).

Selon la CUD, cet accroissement des redevances attendues de l’exploitation de l’espace urbain à des fins de publicité est la conséquence d’une réforme de l’environnement règlementaire du secteur de la publicité à Douala. Elle consiste en la géolocalisation de tous les panneaux publicitaires de la capitale économique ; la dématérialisation de tous les processus de contrôle et de suivi de l’activité publicitaire ; et l’implémentation, dès janvier 2021, d’un règlement local de la publicité.

 

Source : https://www.investiraucameroun.com/gestion-publique/2007-18222-publicite-la-communaute-urbaine-de-douala-lance-le-dessouchage-des-panneaux-illegalement-posees-par-des-regisseurs


Lire aussi : https://ecomatin.net/douala-la-guerre-contre-les-affiches-publicitaires-illegales-est-lancee2/